Eau et climat : nos enjeux pour demain

Eau et climat : nos enjeux pour demain

Eau et climat

Le Parc naturel régional du Gâtinais français a répondu avec succès à l’appel à initiatives lancé par l’Agence de l’Eau Seine Normandie dans le cadre de sa stratégie d’adaptation au changement climatique. Il a ainsi bénéficié d’une subvention de l’agence de l’eau à hauteur de 80 % du montant du projet.

Sillonné par trois rivières, l’école, l’Essonne et la Juine, affluents de la Seine, le Gâtinais français, situé au cœur du bassin versant Seine-Normandie, est fortement impacté par les effets du changement climatique. Les inondations du printemps 2016 ont particulièrement marqué les esprits de la population locale.
Depuis près de 20 ans, le Parc naturel régional du Gâtinais français travaille sur la nécessité de prendre en compte ce phénomène et de changer les comportements individuels et collectifs.
Le Parc naturel régional du Gâtinais français propose ainsi cinq journées de sensibilisation centrées sur le thème de l’eau, pour préparer l’avenir du territoire à l’adaptation au changement climatique. Trois journées sont dédiées aux élus et techniciens des Communautés de Communes et d’Agglomération en lien avec le territoire du Parc, en Essonne et en Seine-et-Marne, car elles ont des compétences liées à ce thème (Gemapi, Plans Climat…). Les deux autres journées auront une dimension plus grand public (chantier nature et spectacle).
Ces journées de sensibilisation constituent une réelle opportunité pour le territoire d’enclencher une concertation multi-acteurs pour préparer le territoire à faire face aux conséquences du changement climatique et ce, afin d’en augmenter sa résilience.

Voici deux vidéos réalisées sur le thème de l’eau.

Pascal Gouhoury, Président de la Communauté d’Agglomération du Pays de Fontainebleau, et Yves Jaunaux, Vice-Président du Département de Seine-et-Marne, en charge de l’environnement et du cadre de vie, vous parlent de l’Espace naturel sensible du Département de Seine-et-Marne à Saint-Sauveur-sur-Ecole, avec le soutien de Christophe Baguet, Maire de Saint-Sauveur-sur-Ecole.
Introduction : Jean-Jacques Boussaingault, Président du Parc naturel régional du Gâtinais français.

Ce site est géré par le Conseil Départemental de Seine-et-Marne dans le cadre de la politique des Espaces Naturels Sensibles et du Plan Départemental de l’eau. Ces bonnes pratiques de gestion, expliquées par Yves Jaunaux, Vice-Président en charge de l’environnement et du cadre de vie, permettent de préserver ce milieu fragile afin de lutter contre les impacts du changement climatique, tels que les inondations ou l’érosion de la biodiversité.

Plus largement, ces bonnes pratiques apportent de nombreux bénéfices aux habitants de la vallée :

  • la qualité de l’eau est améliorée,
  • un débit minimum est maintenu tout au long de l’année, y compris en été,
  • les zones humides sont intéressantes pour la rivière, parce qu’elles fonctionnent comme des éponges, régularisant le cours d’eau, en absorbant les pluies trop fortes et les restituant en douceur.

Les cours d’eau et les zones humides sont des éponges qui limitent l’intensité des crues et réduisent le risque d’inondation dans les secteurs habités à l’aval.  Ces milieux filtrent naturellement l’eau et permettent de préserver la qualité de la ressource.

Ils font partie de la trame verte et bleue en fournissent, refuge, nourrir, zone de reproduction pour la biodiversité.

Brigitte Vermillet, Vice-Présidente du Département de l’Essonne, en charge du développement durable et de l’environnement, et Pascal Simonnot, Président de la Communauté de Communes des Deux Vallées, vous parlent de l’Espace Naturel Sensible du Département de l’Essonne à Boutigny-sur-Essonne, avec le soutien de Patricia Bergdolt, Maire de Boutigny-sur-Essonne.
Introduction : Denis Céladon, Président de la Commission énergie du Parc, Vice-Président de la Communauté de Communes du Pays de Nemours, en charge des Plans Climat Air énergie Territoriaux.

Le Marais de Jarcy est situé non loin du centre-bourg de la ville de Boutigny-sur-Essonne, et sur le territoire de la Communauté de communes des Deux Vallées. Véritable pépite naturelle, cette zone humide présente le double intérêt d’être un refuge pour la biodiversité, mais aussi d’absorber les épisodes de crue. “L’importance des espaces naturels sensibles, comme le Marais de Jarcy, n’est plus à rappeler tant leur préservation devient nécessaire si nous voulons adapter nos territoires au changement climatique avec lequel nous devons désormais composer” rappelle Patricia Bergdolt, Maire de Boutigny-sur-Essonne. “C’est pourquoi le Conseil municipal a décidé d’engager les travaux d’entretien nécessaires à la survie de la roselière et mènera, conjointement avec le Département de l’Essonne et le Parc naturel régional du Gâtinais français, une étude pour mieux le valoriser auprès des habitants mais aussi des visiteurs de notre commune.”

Marie-Hélène Jolivet-Béal, Maire de Chamarande,  Jean-Marc Foucher,  Président de la Communauté de Communes Entre Juine et Renarde, et Bernard Laplace, Président du Syndicat mixte pour l’aménagement et l’entretien de la rivière la Juine et de ses affluents (SIARJA), vous parlent de l’importance de la préservation de l’eau, qui passe notamment par de nouveaux modes de gestion des espaces verts communaux.
Introduction : Jean-Jacques, Président du Parc naturel régional du Gâtinais français.

La Commune de Chamarande, représentée par Mme le Maire, Marie-Hélène Jolivet-Béal, est engagée dans la démarche Zéro Phyto depuis plusieurs années. Elle est accompagnée par le Syndicat mixte pour l’entretien et l’Aménagement de la Rivière La Juine et Affluents, présidé par Bernard Laplace, et par la Communauté de communes Entre Juine et Renarde, présidée par Jean-Marc Foucher.

La mise en place d’une politique de préservation de l’environnement sur ce territoire en fond de vallée, permet de préserver la qualité de l’eau et de protéger dans le même temps le patrimoine bâti de la commune. De nouveaux modes de gestion des espaces verts publics ont ainsi été mis en place, en collaboration avec les riverains.

Le projet de Plan Climat-Air-Energie Territorial (PCAET) de la Communauté de communes a par ailleurs pour objectif de définir une stratégie de lutte contre le changement climatique. La question de la protection de la ressource en eau sur ce territoire remarquable fait partie de ce plan d’action.

Thierry Flesch, Maire adjoint de Pringy et Président du Syndicat d’aménagement et de gestion de l’Ecole et de ses affluents, et Jean-Philippe Dugoin-Clément, Vice-Président en charge de l’écologie et du développement durable, vous parlent du projet d’aménagement de la rivière Ecole dans le parc de la mairie de Pringy.
Introduction : Jean-Jacques Boussaingault, Président du Parc naturel régional du Gâtinais français.

Dans le cadre d’un chantier de restauration hydromorphologique, la continuité écologique de la rivière Ecole sera entièrement rétablie dans l’enceinte du parc de la mairie de Pringy, notamment en supprimant une vanne manuelle et deux plans d’eau, et en recréant un lit et des berges plus naturelles.

Les travaux permettront à terme de favoriser des écoulements plus dynamiques, de restaurer les capacités d’autoépuration de la rivière et, ainsi de participer à la préservation de la ressource en eau. Ils favoriseront, en cas de crue, les débordements dans le parc de la mairie et diminueront à l’aval le risque d’inondations dans les zones habitées.

Les habitants pourront aussi profiter d’un parc aux qualités esthétiques renforcées, grâce la diversification de la végétation et des ambiances paysagères qu’apportera la restauration des abords de l’Ecole.

Le Syndicat de la Rivière Ecole et Affluents, présidé par Thierry Flesch, ainsi que la Région Île-de-France, représenté par Jean-Philippe Dugoin-Clément, Vice-Président en charge de l’écologie et du développement durable, espèrent que ce projet-pilote pourra servir d’exemples pour des aménagements de même nature sur le territoire du bassin de la rivière Ecole et plus largement en Île-de-France, contribuant ainsi à l’adaptation au changement climatique.

2018-12-20T12:05:33+00:00
X
- Entrez votre position -
- or -