Très belle ferme briarde rénovée dans la plaine de Bière. Vastes espaces, mare, jardin avec meubles de jardin.

5 chambres à l’étage avec TV, SDE/WC. 2 chb avec 1 lit double, 1 chb avec 1 lit double et 1 lit simple, 2 suites familiales composées de 2 chb (1 lit double + 2 lits simples).

Salle des petits-déjeuners à l’étage. Coin salon bibliothèque.

Accueil bébé. WiFi à disposition. Location vélos.

Chauffage « éco » aux céréales.

Location salle.

Accueil chevaux au pré.

Belles prestations. Accueil chaleureux.

 

Pour l’histoire…

Dès le XIIIe siècle, le domaine d’Orsonville figure parmi les principaux fiefs agro-pastoraux du Pays de Bière. Reconstruite en 1882, cette imposante ferme modèle bâtie en meulières se situe à l’orée de la forêt de Fontainebleau, sur la commune de Villiers-en-Bière. Christian Pellissier, actionnaire du domaine avec sa famille, offre depuis 2008 des chambres d’hôtes de caractère parmi les plus belles du Gâtinais français en milieu rural, notamment grâce à l’aide du Parc naturel régional.

Concours… de circonstances

Administré par les religieuses de l’Abbaye du Lys pendant quatre siècles, le domaine d’Orsonville est ensuite régi par plusieurs propriétaires avant que l’ensemble du bâti ne soit reconstruit à la fin du XIXe siècle : soumis à l’émergence de l’agronomie, initiée par le Second Empire puis par la IIIe République, il est rebâti dans l’esprit d’une ferme modèle.

La banquière et les plumes…

« L’acquisition du domaine par mes arrières-grands-parents s’est faite à la suite d’un scandale et d’une très bonne affaire de plumes, sourit Christian Pellissier : Frédéric et Thérèse Humbert (la banquière) alors propriétaires du site, entraînent dans la faillite des milliers de petits actionnaires. Le domaine est aussitôt vendu aux enchères et mon aïeul, Jean-François Pellissier, qui vient de faire fortune dans un procédé de valorisation des plumes à usage vestimentaire, emporte la vente en 1902 et loue bâtis et domaine à des fermiers ! ».

Retour à la ferme

« Mon père revient à l’agriculture en 1978, avec une société familiale regroupant les activités agricoles et la gestion de notre précieux patrimoine, poursuit Christian. Mais les ailes jouxtant la maison d’habitation, qui représentent près de 3.500 m2, sont pratiquement à l’abandon et mon père n’habite pas sur place… Alors, après avoir exercé différentes activités commerciales, je décide en 2000 de changer de vie et avec ma famille j’entreprends, dans un premier temps, de réhabiliter le corps de logis d’Orsonville… pour y vivre ».

Hôtes à Orsonville ?

« Pourquoi ne pas utiliser la surface éventuellement habitable pour aménager des chambres d’hôtes ? D’abord évidente, cette idée n’a pas germé toute seule, se souvient Christian, et sans le soutien et l’aide du Parc naturel régional du Gâtinais français et du Comité départemental du tourisme (Gîtes de France) nous n’y serions pas arrivés. Il a également fallu améliorer les aménagements et le confort, demeurés très rustiques ! Dans le même temps, ma sensibilité aux problématiques environnementales ne pouvait que nous conduire à faire des choix durables ».

Un « éco » logis

« Grâce au savoir-faire d’un architecte, M. Legley, nous avons recomposé l’espace de l’aile droite et créé sur 300 m2 cinq chambres d’hôtes personnalisées et décorées avec beaucoup de goût par Cathy, ma compagne, puis réhabilité les écuries et étables en salles pouvant accueillir réceptions ou séminaires. Pour le chauffage, nous avons fait le choix d’une chaudière à grains (produits sur place), une énergie renouvelable et économique. Par ailleurs, nous récupérons les eaux de pluie pour les toilettes, les lave-linge et l’arrosage des espaces verts. Nous pratiquons aussi une agriculture raisonnée et nous avons ainsi replanté 1.200 m de haies champêtres, réhabilité une mare et mis en place un refuge pour les chouettes chevêches. Nous sommes par ailleurs candidats pour figurer sur les circuits touristiques de randonnée équestre, un projet du Parc, et accueillir ainsi les cavaliers de passage à la ferme », conclut Christian.

Gîtes de France

Réserver en ligne

les chambres d'hôtes à La Ferme d'Orsonville

Chambres d'hôtes à La Ferme d'Orsonville

Visiter