Financements de 8 projets

La subvention de 2 millions d’euros de l’État obtenue grâce à la labellisation TEPCV du Parc a permis de subventionner à 80 % trente projets.
En choisissant d’attribuer les subventions à ces projets, le Parc encourage les maîtres d’ouvrage à l'utilisation des matériaux biosourcés et locaux et au bois énergie, au respect de la biodiversité, à l'intégration paysagère des ouvrages et à la production locale d’énergies renouvelables.
Ces projets participent donc à la création de richesses locales et d'emplois locaux, en particulier dans les filières.
Point sur les projets finalisés...

Boutigny-sur-Essonne :
bien au chaud à l’école

L’école maternelle Pierre Siriex a été entièrement rénovée cet été 2017 pour améliorer ses performances énergétiques. La subvention TEPCV a porté sur les travaux d’isolation des combles en laine de chanvre et le remplacement des menuiseries simple vitrage par des menuiseries double vitrage performantes en chêne. Aujourd’hui, les élèves et les professeurs apprécient le confort calorifique des bâtiments, sans avoir augmenté les thermostats des radiateurs.

Montant de la subvention : 158 324 €

Bouville :
éclairer mieux

La commune a bénéficié des subventions pour remplacer les 8 luminaires anciens de type « boule » de la rue de la Mairie par des luminaires de style équipés d’ampoules Sodium Haute Pression de 70 watts.

En plus de supprimer la forte pollution lumineuse générée par ce type de luminaire, cette opération devrait permettre d’économiser 768 kWh par an, soit une diminution de 44% de la consommation d’énergie.

Montant de la subvention : 3 605,78 €

Boigneville : transformer une remise agricole en habitation

La commune porte un projet de création d’un habitat social en matériaux biosourcés en centre-bourg. Boigneville compte 19 logements sociaux et souhaite en aménager un supplémentaire dans l’une des remises situées sur la cour. Le projet conserve les caractéristiques architecturales de la remise tout en proposant un projet résolument contemporain.

L’intégration de nouvelles techniques constructives et l’emploi de matériaux bio-sourcés, caractérisée par l’emploi du chanvre sur ossature bois, permettent de promouvoir les savoir-faire locaux et les filières courtes tout en favorisant l’innovation des entreprises du Gâtinais français et l’économie locale.

Montant de la subvention : 36 484,80 € pour la partie des travaux comprenant l’usage de matériaux naturels et locaux :
– enduit à la chaux,
– charpente (coffrage bois pour le béton de chanvre),
– menuiseries extérieures et volets,
– mise en place d’un système de ventilation.
Ce projet bénéficie d’un complément d’aide grâce au Fonds européen Feader issu du programme Leader porté par le Parc (8 553,60 €) pour l’isolation du bâtiment en béton de chanvre.

Fleury-en-Bière :
réhabilitation d’une maison de bourg

Le projet réunit la conservation du patrimoine bâti et la création de logement dans le tissu bâti ancien, la performance énergétique et l’appui à l’économie locale en rénovant à l’aide de la filière chanvre.

Les façades restaurées remettent en valeur la composition et les modénatures d’origine, l’utilisation du chanvre local dans les laines isolantes en toiture et dans les enduits correcteurs sur les murs limite l’impact environnemental de la rénovation et valorise les savoir-faire locaux, les combles sont accessibles aux chiroptères grâce à une ouverture dans la porte à engranger sur le pignon, hiver comme été, les habitants bénéficieront d’un grand confort thermique et acoustique d’une maison très bien isolée du sol au plafond.

Montant de la subvention : 25 990 € pour la partie des travaux comprenant l’usage de matériaux naturels et locaux :
– isolation des combles et du plafond en laine de chanvre,
– enduits chaux-chanvre pour l’intérieur,
– enduits chaux pour l’extérieur,
– remplacement des menuiseries en bois plus performantes du point de vue thermique,
– restauration des volets en persiennes,
– installation d’un poêle à bois.

Courdimanche-sur-Essonne :
une mairie sans
perte d’énergie

La mairie est un bâtiment en pierre datant de la fin du 19e siècle, à l’architecture typique du territoire.

L’absence totale d’isolation thermique, les huisseries en bois simple vitrage et un système de chauffage ancien ont conduit l’équipe municipale à monter un projet de rénovation énergétique complète du bâtiment.

La subvention TEPCV a permis l’utilisation de matériaux biosourcés pour l’isolation des combles (laine de chanvre) et le remplacement de toutes les menuiseries et de deux fenêtres de toit en bois d’essence non exotique.

Montant de la subvention : 26 953,20 €

Guigneville-sur-Essonne :
stop à la pollution lumineuse et oui aux économies d’énergie !

Dans le lotissement de la Croix de Laye, les lampadaires en forme de boules diffusant la lumière en tous sens étaient obsolètes.
Guigneville a ainsi remplacé les boules énergivores par des lanternes de style peu nocives pour l’environnement (une lumière chaude moins nocive que la lumière blanche, un meilleur rendement lumineux).
Et pour améliorer encore sa facture énergétique, la Commune a supprimé un lampadaire sur deux, passant de 39 à 18. En théorie : équipement plus performant et suppression de points lumineux devraient aboutir à une économie de plus de 70 % de la consommation d’énergie.
De plus, Guigneville-sur-Essonne fait partie des Communes du Parc qui éteignent la nuit. A titre de comparaison, la Commune de Perthes-en-Gâtinais réalise (preuve sur factures !) une économie de 40 % rien qu’avec la pratique de l’extinction de l’éclairage public la nuit.

Montant de la subvention : 19 862,91 €

La Ferté-Alais :
bien isolés

La commune a bénéficié de subventions pour le remplacement des menuiseries de la Maison pour tous, utilisée pour l’accueil périscolaire et comme centre de loisirs.

La verrière en particulier était source de nombreux désagrément pour les usagers (surchauffe en été, froid en été).

Montant de la subvention : 16 624,91 €

Communauté d’agglomération du Pays de Fontainebleau : fenêtres isolées

Dans le cadre d’un projet global de mise aux normes du bâtiment de l’Accueil de Loisirs, situé 10 rue du Fief à Cely-en-Bière, l’ancienne Communauté de communes du Pays de Bière avait besoin de procéder très rapidement (avant décembre 2016) au remplacement de 3 fenêtres très vétustes du 1er étage. Compte tenu de l’inaccessibilité des fenêtres, la collectivité a choisi des menuiseries bois-alu ne nécessitant pas d’entretien.

Montant de la subvention : 2 903,08 €

2018-02-12T18:10:21+00:00
X
- Entrez votre position -
- or -